Les modes de financement d’un projet

financement d’un projet

Lorsqu’on souhaite concrétiser un projet, la question du financement est souvent la première mise en cause. En effet, ce n’est pas toujours facile de trouver le financement adapté à son projet. Pour vous aider alors, découvrez à travers cet article les différents modes de financement possibles à envisager pour réaliser un projet.

Financement par des fonds propres ou autofinancement

Tout d’abord, parmi les différents modes de financement, il y a bien sûr le financement par fonds propres. En effet, il est possible que vous ayez déjà mis de côté depuis longtemps pour pouvoir concrétiser votre projet. L’autofinancement permet aux particuliers de réaliser des projets personnels longtemps mis de côté tels que l’achat d’une voiture, l’aménagement de son intérieur ou encore un voyage à l’étranger.

En outre, le financement par fonds propres est aussi très utilisé dans les projets de création de sociétés. Il désigne dans ces cas les apports en capital et en compte courant faits par les associés, mais également les subventions d’investissement. On parle de capital social lorsqu’il s’agit des sommes mis à la disposition de la société par les associés de façon définitive. Ainsi, ces sommes sont données à la société et ne seront pas remboursées à ceux qui les ont apportés. Les comptes courants d’associés quant à eux sont accordés à la société de faon temporaire. Ainsi, ils seront retirés plus tard.

Les subventions d’investissement sont de fonds versés à titre définitif par les collectivités territoriales. Ici, ces derniers vont aider les particuliers et les sociétés à monter leur projet. Le financement sera accordé définitivement et ne sera pas à rembourser. Ainsi, les sommes seront définitivement acquises par l’entreprise à condition que celle-ci respecte les conditions de l’octroi. En effet, il est possible que les collectivités exigent en contrepartie des subventions d’embaucher pendant un certain délai.

Le recours au financement externe ou l’emprunt

Le recours à l’emprunt est souvent très utilisé pour la concrétisation d’un projet. En effet, il permet de trouver des fonds de financement auprès des tiers tels que les organismes de crédit et les banques. Toutefois, ces derniers n’accordent pas facilement les demandes de financement. Ainsi, il est préférable de savoir monter son dossier intelligemment et mettre toutes les chances de son côté pour que la demande de financement soit prise en compte.

L’emprunt est aussi soumis à des conditions telles que les garanties ou l’assurance. Dans le cadre d’un financement bancaire, la somme est mise à la disposition de l’entreprise par l’organisme de prêt. L’entreprise aura ensuite une obligation de rembourser l’emprunt suivant les conditions déterminées par les parties.

L’obligation de remboursement est donc la responsabilité de l’emprunteur. De son côté, la banque ou l’organisme de crédit va percevoir des intérêts en contrepartie de l’apport et des risques pris. Aussi, les garanties et l’assurance permettront au prêteur de limiter les risques. Surtout en cas de difficultés de paiement, l’assurance sera une garantie pour le prêteur. En effet, l’assureur s’engage à assurer le remboursement en cas de défaillance du preneur du crédit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *